AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Eden F. Niliys
► Date d'inscription : 15/06/2014
► Messages : 1401


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Ven 27 Fév - 23:23



Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. Ewan & Eden

Tout le campement était silencieux. Il n’y avait pas un bruit, pas un souffle, à peine un signe de vie. A croire que personne n’était présent ici. Pourtant, il n’en était rien, la nuit était simplement le moment de répit des narniens. La guerre durait déjà depuis trop longtemps. Les narniens s’étaient cachés dans les bois pour se mettre à l’abri et échapper à la chasse que menait les Telmarins… Ecoutant le vent, installé dans un hamac, une personne ne parvenait pas à fermer l’œil. Une personne n’arrivait pas à comprendre ce qui se passait. Ses yeux émeraude transperçaient la nuit. Incapable de trouver le sommeil, Eden observait la lumière du clair de lune. Eclairant délicatement l’entrée de sa tente, il la mettait dans un état second, presque hypnotique. Soupirant, elle finit toutefois par se retourner dans sa couche. Son esprit se torturait à tenter de retrouver quelques bribes de souvenirs…. Elle ne comprenait pourquoi elle, elle avait perdu la mémoire. Pourquoi pas les autres ? Pourquoi était-elle incapable de se remémorer quoique ce soit ? Passant sa main dans ses cheveux, elle finit par renoncer à trouver le sommeil pour le moment. L’air était doux, et sa condition d’esprit lui permettait de ne pas ressentir le froid aussi intensément que les humains normaux, aussi, elle décida d’aller faire un tour sous le clair de lune. Ne prenant pas la main d’enfiler des chaussures, elle ne prit pas non plus de cape. Vêtue simple d’une robe de couleur foncée, elle quitta sa tente. Observant le campement, elle put apercevoir quelques silhouettes se découpant dans la nuit. Les tours de gardes s’enchaînaient : pendant que les uns allaient dormir, les autres prenaient le relai. Eden n’appréciait pas ce campement morne et terne, elle le préférait de jour, animé, parfois joyeux.

Se laissant guider par ses pas, la belle blonde s’éloigna à pas de loup, ses pieds épousant délicatement l’herbe fraîche. Elle n’avait aucune notion du temps, et n’avait pas la moindre idée de l’heure qu’il était mais ce n’était pas important pour elle. Eden était une fille insouciante, naïve. Elle n’avait pas conscience des enjeux de la guerre, et elle n’en avait que faire à vrai dire. Elle se foutait bien de savoir qui gouvernait, qui régnait, qui dictait les règles. Elle n’aspirait qu’à profiter de l’instant présent, puisqu’elle n’avait pas la chance de pouvoir se souvenir de son passé. Sans savoir quelle était sa destination, la belle poursuivait son chemin. Perdue dans les bois, elle suivait la lumière du clair de lune pour voir où elle mettait les pieds. Après plusieurs minutes passés à parcourir les bois et à les découvrir, la jeune esprit du feu finit par arriver dans une large clairière qu’elle n’avait encore jamais vu auparavant. Sa récente arrivée parmi les narniens et son amnésie ne lui permettait pas d’avoir beaucoup de repère ici. Avançant dans cet espace dégagé en plein milieu des bois, la jeune femme observa ce qui l’entourait, émerveillée. Sous le clair de lune, cet endroit avait quelque chose de magique. Féerique. Peut être d’ailleurs qu’auparavant c’était un endroit de refuge pour ces créatures aillées… Totalement absorbée par l’environnement qui l’entourait, elle n’avait absolument pas remarqué que caché dans l’ombre des yeux l’épiait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Ewan A. Aviaaz
► Date d'inscription : 15/02/2015
► Messages : 123


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Dim 1 Mar - 1:07

Les soldats Telmarins avaient reçu l’ordre de partir à la chasse des Narniens. Ewan faisait partie de ses guerriers qui devaient répandre le sang autour d’eux, contre leur avis ou non. Bien qu’il n’apprécie pas du tout cette décision et toute cette violence gratuite, le jeune-homme n’avait pas d’autres choix que d’obéir aux ordres. C’était son travail et il devait le respecter à la lettre. Avec ses frères d’armes, il partit à la recherche des hommes cachés. Les soldats s’enfoncèrent dans la forêt, loin de la ville. Voir le sourire malsain des autres hommes provoqua un frisson de dégoût à Ewan. Il ne trouvait pas que faire mourir des innocents, était quelque chose qui pouvait provoquer un sourire sur un visage. Il continua pourtant d’avancer, un pas après l’autre. Pour ne pas penser à toute l’horreur qui l’attendait, Ewan se concentra sur le magnifique astre qui accompagnée la nuit sombre. Il repensa à tous ces soirs qu’il avait passé avec sa famille, à contempler les soldats. La réalité n’était pas la même et pourtant, Ewan était toujours là. Il fut interrompu dans ses pensées, quand il entendit qu’il devait se séparer en deux groupes. Le jeune-homme soupira et se dirigea à la suite des soldats qui étaient devant lui. Il espérait sincèrement qu’il n’y aurait pas de mort cette nuit …


Le groupe continua sa traversée dans la forêt, cherchant des Narniens. Mais personne n’était en vue. Soudain, un des soldats aperçut quelque chose au loin. Ewan profita de cette diversion pour s’éclipser. Il continua d’avancer à l’opposé de ses frères d’armes. Il n’était même pas sûr que le groupe ait remarqué son absence. Il continua sa progression à travers les arbres, quand son regard s’arrêta sur cette silhouette. Ewan n’en crut pas ses yeux. Elle était magnifique ! Le jeune-homme trouvait qu’elle ressemblait à un ange. Ses pensées s’arrêtèrent et son cœur rata un battement. Il ne souvenait plus de rien. La guerre était oubliée, les soldats pareil, sa mission encore plus. Il ne savait plus quels étaient les ordres qu’il avait reçus … Devait-il s’avancer et manifester sa présence, au risque de gâcher ce moment magique ? Elle paraissait tellement sereine. Elle était tellement belle qu’Ewan se demandait si c’était possible qu’elle soit réelle. Il sortit prudemment de sa cachette, ne voulant pas effrayer la demoiselle. Après tout, il était soldat Telmarin donc un ennemi pour elle si elle était Narnienne. Sans la lâcher du regard, le jeune-homme avança et s’arrêta à mi-chemin de la jeune-femme. « Excusez-moi, mais c’est dangereux d’être seule à une heure pareille. Désirez-vous que je vous raccompagne chez vous ? » Ewan avait peur de la réaction de la jeune femme. Elle avait quelque chose d’attirant, ce qui déstabilisait énormément le jeune soldat.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Eden F. Niliys
► Date d'inscription : 15/06/2014
► Messages : 1401


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Dim 8 Mar - 14:57



Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. Ewan & Eden

Le silence régnait sur les terres narniennes. La nuit sombre enveloppait l’ensemble du pays. En cet instant précis, la  guerre semblait ne jamais avoir eu lieu. C’était comme si Narnia s’était figé dans le temps, le temps où la paix était encore présente, le temps où les Pevensie étaient encore sur le trône de Cair Paravel, le temps où Aslan apparaissait encore, lorsque les hommes avaient besoin de lui. Une légère brise faisait délicatement mouvoir les brins d’herbes et les feuilles des arbres. A ce qu’on disait, autrefois les arbres étaient vivants, l’esprit qui les habitaient pouvait prendre forme et interagit avec les autres créatures du pays. La blonde observait les différents arbres attentivement, espérant secrètement que l’un deux se réveillent et viennent l’aborder. Ainsi, elle pourrait oublier un instant la dureté de son amnésie. Elle pourrait vivre pendant une fraction de seconde, un moment d’éternité. Elle pourrait partager sa solitude avec quelqu’un, trouver une personne pour l’épauler cette nuit.
Continuant sa progression dans les bois, la jeune femme s’émerveillait de tout ce qui l’entourait. La nuit donnait un aspect tellement différent au paysage. Quelque part, Narnia devenait un nouveau pays. Tout était tellement différent, cela devenait presque un nouveau pays à visiter. Emportée par son élan, Eden continuait d’avancer dans les bois, pour finir par déboucher sur une petite clairière. Totalement isolée dans les bois, cet endroit avait quelque chose de magique. Avançant dans ce lieu, Eden laissait ses pieds nus s’enfoncer dans la douceur de l’herbe. Sous le couvert des étoiles, la clairière était simplement éclairée par les rayons de la lune, qui donnait une dimension fantastique au lieu.

Prenant le temps d’admirer le paysage, la blonde n’avait pas remarqué qu’on l’observait. Elle ne remarqua pas non plus qu’un homme s’était rapproché. Jeune et naïve, la narnienne se croyait à l’abri de tout et plus particulièrement à l’abri de ses ennemis. Pourtant elle se trompait lourdement. Personne n’était à l’abri. Personne. « Excusez-moi, mais c’est dangereux d’être seule à une heure pareille. Désirez-vous que je vous raccompagne chez vous ? ». Une voix douce et calme brisa le silence de la nuit, faisant sursauter la blonde. Se retournant vivement, la jeune femme fit face à un homme vêtu tel un soldat. La panique s’empara de la demoiselle. Qui était-il ? Etait-il un ennemi ? Un ami ? Un danger ? Regardant vivement les alentours, elle constata rapidement qu’il était seul. Seul, pas d’autres soldats aux alentours… Seul mais visiblement armé. Il pouvait donc être dangereux. Reculant d’un pas ou deux, la blonde ne savait pas comment elle devait réagir. Son cœur battait à cent à l’heure. Elle s’était éloignée du campement. Elle n’avait pas réalisée à quel point, elle était loin, à quel point elle pouvait être en danger. Inspirant difficilement, elle tenta de se calmer. Elle s’était encore mise dans de beaux draps…. Observant l’homme qui lui faisait face, elle le détailla. Il était plus grand qu’elle, brun, les cheveux bouclés, il avait des yeux d’une couleur profonde qui ne s’étaient pas détachés d’elle. Mordant sa lèvre inférieure, la belle était tiraillée entre curiosité et peur. Devait-elle partir ou rester ? L’homme ne la menaçait pas. Pire, il lui proposait même de la raccompagner chez elle… Un ennemi agirait-il de la sorte ? Elle n’en était pas sure… A vrai dire elle n’en savait rien… Elle ne savait pas grand-chose de la vie… C’était d’ailleurs pour ça qu’habituellement elle restait prêt du campement des narniens…

Regardant une nouvelle fois derrière elle pour vérifier qu’il était seul, la blonde reporta son regard sur le soldat. Que devait-elle faire ? Hésitante sur le comportement à suivre, elle finit par se décider à lui répondre. « Je… Je…. Qu’est ce que vous faîtes là d’abord ? D’où venez-vous ? » S’il répondait Telmar, elle n’aurait plus qu’à prendre la fuite, si elle avait bien compris une chose, c’était que les Telmarins étaient les ennemis des Narniens, ils les avaient obligés à fuir dans les bois, à vivre cacher, ils étaient violents et dangereux. S’il était Telmarin, elle était foutue. Et le pire c’était que si elle fuyait et qu’il la suivait, elle le conduirait directement au campement, au sien… Fronçant les sourcils, elle priait intérieurement pour qu’il ne confirme pas ce qu’elle pensait… Attendant une réponse du jeune homme, elle remit une mèche de ses cheveux en place… Elle était nerveuse, et cela se voyait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Ewan A. Aviaaz
► Date d'inscription : 15/02/2015
► Messages : 123


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Dim 8 Mar - 18:16

Ewan devait obéir aux ordres comme tout bon petit soldat qu’il était. Il n’était pas d’accord avec son Roi actuel mais il n’avait pas vraiment le choix. C’est pourquoi il se trouvait à suivre ses frères d’armes, pour la chasse aux narniens. Ewan qui était quelqu’un de pacifiste, il ne comprenait pas comment des peuples pouvaient se déchirer et se faire la guerre à ce point ! Mais en tant que soldat, Ewan n’avait pas a donné son avis. Il devait la fermer et obéir aux exigences du souverain.


Tout en suivant ses frères d’armes en observant les alentours, Ewan préparait un plan pour échapper au massacre de ce soir. Bien évidemment, il n’était pas sûr de réussir à s’échapper, mais il se devait d’essayer. S’il pouvait avoir des morts en moins sur sa conscience, Ewan préférait en profiter. Il avait beau être soldat, il n’aimait pas la Mort. Pour lui, un soldat qui se respecte, est un soldat qui défend son peuple et ses terres au péril de sa vie. Pas un mouton qui obéit les yeux fermés. Pas un homme qui m’massacre un peuple parce que le souverain en a décidé ainsi ! Ewan ne comprenait pas pourquoi personne n’osait donner son avis contre le Roi. Pour le jeune soldat, sa loyauté allait envers Jason Miraz. Pour lui, le trône revenait uniquement à Jason. Mais pour ne pas s’attirer des ennuis, Ewan gardait la tête basse et ses idées pour lui. Profitant d’une diversion, le jeune soldat s’éloigna de son groupe. Tout en avançant, il vérifia que personne ne le suivait. Il reviendrait avec les autres, comme s’il avait lui aussi participé à la chasse. Mais en arrivant à la lisière d’une clairière, Ewan fut heureux de sa décision. Il avait devant les yeux l’apparition d’un ange. La jeune femme était magnifique. Ewan en eut le souffle et l’esprit coupés. Il oublia tout devant cette magnifique personne. Le jeune soldat avança vers l’inconnue, voulant lui apporter son aide. Il ne savait pas où était ses frères d’armes et son instinct lui souffla qu’elle était en danger si les hommes tombaient ici. Mais Ewan ne désirait pas non plus lui faire peur. Il désirait en apprendre plus sur elle. Pourquoi ? Personne ne le savait … La jeune femme intriguait le jeune homme comme personne auparavant …


La réaction de l’inconnue ne se fit pas attendre. Elle prit peur et recula de plusieurs pas. Ewan s’arrêta donc au lieu de combler l’espace entre eux. Il ne voulait pas l’effrayer. Pour elle, alors qu’il n’avait aucune idée de qui elle était, il était prêt à tout abandonner. A dire adieu à sa vie si elle le lui demandait. C’était idiot, car Ewan ne savait être qu’un soldat ou un paysan. Il ne savait rien faire d’autre. Et pourtant, cette simple aperçue de la jeune femme lui faisait perdre pieds et l’entrainait loin de la réalité. Mais cette peur semait le trouble dans l’esprit d’Ewan. Il espérait d’ailleurs que ses frères n’allaient pas arriver et gâcher ce moment. Il était certain que si l’un montrait son nez, la jeune femme allait disparaitre et que jamais il ne pourrait savoir qui elle était. Le soldat jeta un regard autour de lui, s’assurant que personne n’était en vue. «Je… Je…. Qu’est ce que vous faîtes là d’abord ? D’où venez-vous ? » Ewan soupira … S’il lui disait la vérité, elle allait prendre peur encore plus et il pouvait lui dire adieu. Mais que pouvait-il bien inventer comme mensonge ? Il n’avait jamais été doué pour le mensonge … Ewan s’arrêta et enleva sa main de son fourreau. Il ne voulait pas qu’elle pense qu’il allait sortir son épée et l’attaquais. Il fixa la jeune femme, essayant de ne pas l’effrayer d’avantage. « Ecoutez, je ne pense pas que mon identité soit la plus importante. Vous n’êtes pas en sécurité ici. Je sais que les soldats telmarins ne sont pas loin. Et pour vous répondre, je viens de loin. Et vous, d’où venez-vous ? Je pourrai peut-être vous ramener chez vous afin que vous soyez en sécurité ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Eden F. Niliys
► Date d'inscription : 15/06/2014
► Messages : 1401


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Mar 10 Mar - 22:44



Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. Ewan & Eden

Quelle différence y avait-il entre Narniens et Telmarins ? Ces hommes avaient été désignés comme des ennemis, des personnes à abattre mais pour quelles raisons ? Miraz avait volé le trône de Caspian, il avait obligé les créatures de Narnia à se cacher dans les bois pendant des années. Etait ce pour autant que tout les hommes étaient les mêmes ? Etaient-ils tous une copie de Miraz ? D’après les murmures amers qui se rependaient dans le campement des narniens, oui. Ils étaient tous pareils, tous avides de pouvoir et de faire régner la terreur. Conditionnée à penser de la même manière que les narniens qui l’avaient recueillis, Eden avait du mal à aborder une autre vision des choses. Perdue dans les bois, elle ne suivait son chemin que grâce à la faible lumière bleutée de la lune. Elle ne s’était jamais autant éloignée des siens. Insouciante et sans doute inconsciente, la belle blonde n’avait aucune idée du danger qui l’entourait. Ce n’était que maintenant, seule face à cet inconnu, qu’elle se demandait si quitter le campement avait été une si bonne idée que ça… Reculant de plusieurs pas, elle était aussi effrayée que curieuse à propos de cet homme. Grand, brun, il avait une carrure musclé et le regard ténébreux. Derrière le voile de ses prunelles chocolat, on devinait une vie qui avait été balayé par des drames. Si dans un premier temps, il s’était approché d’elle, il s’était stoppé net dans son élan, lorsqu’il réalisa qu’il effrayait la demoiselle. Il ne semblait pas dangereux…. En tout cas, s’il l’était, il cachait bien son jeu. Sa voix chaude et envoutante résonna dans la clairière alors qu’il proposait à l’esprit de la raccompagner prétextant qu’il n’était pas bon de se promener seul la nuit…

Aussi surprenant soit-il, elle avait finit par le réaliser en le trouvant ici. Elle était à sa merci, il pouvait n’importe quoi d’elle personne n’en saurait jamais rien. S’il voulait la tuer, il lui suffisait de lui trancher la gorge et personne ne remarquerait son absence. La voix tremblante et hésitante, la jolie blonde essaya de rester digne et de glaner quelques informations au sujet du jeune homme. A commencer par savoir, ce qu’il faisait ici. Soupirant en baissant les yeux, le brun finit par ôter la main de son fourreau, marquant ainsi qu’il n’était pas ici pour la blesser. Fixant l’esprit sans sourciller un seul instant, son regard intense en fit presque rougir la jeune femme. Personne ne l’avait jamais regardé de la sorte auparavant.  « Ecoutez, je ne pense pas que mon identité soit la plus importante. Vous n’êtes pas en sécurité ici. Je sais que les soldats telmarins ne sont pas loin. Et pour vous répondre, je viens de loin. Et vous, d’où venez-vous ? Je pourrai peut-être vous ramener chez vous afin que vous soyez en sécurité ? ». Fronçant les sourcils, Eden ne savait que penser. Mentait-il ? Et comment pouvait-il savoir que les telmarins étaient aux alentours ? Pouvait-elle lui faire confiance ? Il venait de loin…. C’était quoi loin exactement… ? Autant de question résonnait dans l’esprit de la jeune femme. Mordant à nouveau sa lèvre inférieure, elle était tiraillée et ne savait pas comment réagir… Hésitante, elle passa nerveusement sa main dans sa longue chevelure blonde en regardant autour d’elle. Si les Telmarins étaient là, ils étaient bien cachés… « Comment vous pouvez savoir qu’ils sont là ? Vous les avez vus, ou allaient-ils ? ». Par le grand lion, s’il se dirigeait vers le campement, elle devait prévenir les siens ! Les Narniens n’étaient pas préparé à une attaque surprise, jamais ils n’y survivraient. Tout le monde dormait paisiblement, seules quelques rondes étaient assurées. Insuffisant pour repérer un groupe d’ennemis aussi discrets que les telmarins. « Je ne peux pas vous le dire… » ajouta-t-elle en secouant la tête de gauche à droite. Il allait surement comprendre qu’elle était narnienne… Ce serait au moins l’occasion de voir s’il était son ennemi ou non, dans quelques minutes elle pouvait ou perdre la tête ou la garder bien fixé sur son corps. « Je m’appelle Eden… », finit-elle par lâcher à demi mot. Elle ne savait pas très bien ce qu’elle faisait, ni ce qu’elle voulait. Son esprit lui criait de prendre ses jambes à son cou et pourtant, elle était incapable de bouger…
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Ewan A. Aviaaz
► Date d'inscription : 15/02/2015
► Messages : 123


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Mer 11 Mar - 17:06


Ewan essayait de comprendre pourquoi de nombreux soldats obéissaient sans se poser de questions. Pourquoi ils se comportaient comme des moutons sans jamais oser dire quelque chose. Ewan n’était pas tout à fait comme eux. Il était réfléchi et agissais tout de même après avoir analysé le problème. C’était pour cette raison qu’il n’avait pas suivi ses frères d’armes. Le soldat ne voulait pas participer au massacre d’un peuple innocent ! Il n’était pas d’accord avec son supérieur hiérarchique. Et prendre le large le temps de la chasse, était le seul moyen pour Ewan d’être en paix avec sa conscience.


En arrivant et en voyant cette magnifique jeune-femme, le soldat avait perdu tous ses moyens. Il n’arrivait plus à aligner des pensées cohérentes. Elle le déstabilisait d’une manière étrange … Le jeune soldat n’aimait pas cette sensation de faiblesse. Comment un simple regard pouvait faire oublier à un homme toutes ses convictions ? Le jeune homme était presque sûr que si elle lui demandait de tout abandonner, il le ferait. Qu’il abandonnerait son métier, sa vie, juste pour passer quelques temps avec cette jeune-femme. C’était idiot car il ne la connaissait pas. L’ange pouvait très bien être la plus grande meurtrière de Narnia. Mais Ewan se moquait pertinemment de qui elle était et de qui elle serait. Il voulait simplement avoir une étincelle de son attention. Le soldat avait l’impression d’être simplement un corps face à elle. De ne plus savoir quoi dire et quoi faire. De ne plus savoir penser ou parler. Mais il devait se reprendre. Il n’était pas une larve, mais un soldat devant défendre son souverain et son peuple. Mais cette magnifique apparition paraissait tellement inoffensive … Comment pouvait-il seulement penser qu’elle pouvait faire du mal à quelqu’un ? C’était immoral d’avoir de telles pensées ! La jeune demoiselle était pour Ewan, la pureté incarnée …


Malgré la brune qui empêchait Ewan d’avoir des pensées cohérentes, le jeune soldat arrivait à garder son cap. Comme un pirate en pleine tempête, il savait dans quelle direction il devait naviguer. Ewan devait prendre la route qui permettrait de sauver la belle inconnue. Il risquait sa peau et son poste de soldat, mais peu importer dans l’esprit d’Ewan. Elle était devenue en un simple regard, le centre de son univers. Si jamais ses frères d’armes arrivaient, le jeune soldat était prêt à mourir pour laisser une chance à l’ange de s’enfuir. Il devenait complètement idiot face à un si beau regard … « Comment vous pouvez savoir qu’ils sont là ? Vous les avez vus, ou allaient-ils ? » Ewan fut triste de voir que de savoir les soldats près d’ici, l’inquiéter. Il voulait faire tout ce qu’il pouvait pour retrouver l’air joyeux et insouciant qu’il avait vu, cacher dans la forêt. Mais il n’était pas dupe et savait que c’était impossible. Il était impossible de remonter le temps … « Je les ai vu en venant jusqu’ici. Je ne sais pas où ils allaient malheureusement. » Cela faisait souffrir Ewan de mentir à l’inconnue. Mais il ne pouvait se permettre de dévoiler la vérité. Elle prendrait encore plus peur et partirait avant qu’Ewan est pu profiter de ce moment magique. Avant qu’il n’est pu comprendre l’alchimie qu’il éprouvait envers elle.


« Je ne peux pas vous le dire… » Ewan sourit à la jeune femme lui signifiant que ce n’était rien, alors qu’elle secouait la tête de gauche à droite. Il avait donc deviné que la belle demoiselle appartenait au peuple narnien. Mais il n’insista pas. S’il le faisait, cela signifierait qu’il était un telmarin et donc son ennemi. Et ce n’était pas ce que le soldat désirait. Bien au contraire … Il souhaitait apprendre à la connaître. Mais il n’était pas sûr que ça soit le cas de la demoiselle. « Je m’appelle Eden… » Ewan sourit un peu plus, content d’avoir le nom de la jeune femme. Son prénom resterait à jamais graver dans son esprit. Le soldat se demanda s’il devait finalement lui donner son identité. Il pouvait très bien faire comme elle, et lui dévoilait seulement son prénom. « Puisque vous avez été honnête, je vais en faire de même. Je me nomme Ewan … Vous êtes sûre que vous ne désirez pas que je vous ramène chez vous ? Je sais me défendre, mais je ne pourrai jamais gagner contre un groupe de Telmarins … » Surtout qu’il s’agit de mes compagnons, ajouta intérieurement Ewan. Il scruta la jeune Eden un peu plus intensément. Pourquoi était-elle aussi intrigante aux yeux du soldat ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Eden F. Niliys
► Date d'inscription : 15/06/2014
► Messages : 1401


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Ven 27 Mar - 19:46



Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. Ewan & Eden

La lune éclairait délicieusement la petite clairière dans laquelle une jolie blonde s’était égarée. Perdue dans ses pensées, dans sa contemplation du monde, elle s’était éloignée de son campement, se mettant inconsciemment en danger. Complètement insouciante et dotée d’une incroyable naïveté, elle avait décidé de prendre l’air puisqu’elle ne parvenait pas à trouver le sommeil… Personne ne l’avait vu se faufiler hors du campement, personne ne prenait vraiment garde à elle. Elle est petite, fluette, sans la moindre force physique. Elle n’était pas capable de faire du mal à une mouche. Tout le monde le savait et c’est pourquoi personne ne la craignait. Surtout pas cet homme qui se tenait face à elle. Vêtu tel un soldat, il abordait pourtant une attitude bien différente de tous ceux qu’Eden avait pu rencontrer jusqu’ici. Calme et serein, il dégageait quelque chose d’étrange, qu’elle était incapable de définir. Elle ne savait pas qui il était, ce qu’il voulait. Il pouvait très bien être un ennemi, prêt à la tailler en pièce. Pourtant pour une raison qu’elle ignorait, elle restait figée sur place. Son corps refusait de bouger, alors que son esprit lui criait de prendre ses jambes à son cou. Indécise, elle était surprise par son étonnante douceur. Derrière son corps musclé et athlétique, se cachait une personne attentive et douce. Etait ce là, le visage de ses soit disant ennemis ? Si c’était le cas, comment pouvait-elle ne pas douter du bien fondée de ce conflit ?

Le jeune homme lui proposa à plusieurs reprise de la raccompagner chez elle, assurant qu’il ne lui ferait pas de mal. Pourtant c’était lui qui portait une épée, pas elle. Hésitante, la demoiselle passait sa main nerveusement dans sa longue chevelure blonde, tout en se mordant les lèvres. Elle ne savait plus quoi faire… Jusqu’à ce que l’homme lui annonce que des soldats telmarins rodaient dans les alentours. Elle lui accorda alors toute son attention. Ses ennemis étaient tout proche, trop proche et si elle ne prenait pas garde, elle pouvait les conduire tout droit sur leurs proies. Inquiète, elle questionna le soldat pour en savoir plus. Elle devait faire très attention… « Je les ai vu en venant jusqu’ici. Je ne sais pas où ils allaient malheureusement. ». Pinçant ses lèvres, elle regarda tout autour d’elle, comme si les telmarins allaient arriver d’une seconde à l’autre pour la tailler en pièce et mettre le cap sur le campement narnien. Tiraillée, confrontée à un dilemme pour le moins inattendue et inexplicable, la blonde finit par lâcher quelques paroles, et par dévoiler son identité à l’inconnue. Pour une raison qu’elle ne comprenait pas, elle le sentait différent. Malgré le fait qu’il pouvait être un ennemi, elle se sentait étrangement en sécurité en sa compagnie… Son sourire éclaira son visage, faisant naître à son tour la même réaction sur le visage de la blonde. « Puisque vous avez été honnête, je vais en faire de même. Je me nomme Ewan … Vous êtes sûre que vous ne désirez pas que je vous ramène chez vous ? Je sais me défendre, mais je ne pourrai jamais gagner contre un groupe de Telmarins … ». Ewan. C’était joli comme prénom. Court, direct, un peu comme lui sans doute. Toujours aussi attentionnée envers, il semblait réellement s’inquiéter de son sort alors qu’il venait tout juste de la rencontrer. Alors qu’elle avait envie de lui dire oui, de faire le chemin du retour en sa compagnie, sa raison reprit le dessus. Elle ne pouvait pas ramener un inconnu au campement, s’il n’était pas celui qu’il prétendait, elle aurait trahit les siens… Et elle refusait de perdre les narniens, ils étaient sa famille depuis qu’elle avait perdu la sienne. « Je suis désolée je ne peux pas… Vous ne pouvez pas venir… ». Son sourire s’était effacée, l’inquiétude reprenait le dessus, elle non plus ne pouvait affronter une bande de telmarin armé jusqu’aux dents… Elle n’était qu’une pauvre fille, sans mémoire et sans aucune force. Elle était faible et elle ne servait à rien. Elle était un véritable boulet. « On pourrait les éviter en se cachant dans les bois non ? ». Les mots étaient sortis spontanément de sa bouche, sans qu’elle ne réalise vraiment leur sens. Venait-elle de proposer à cet inconnu de la suivre dans les bois pour échapper à ses ennemis ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Ewan A. Aviaaz
► Date d'inscription : 15/02/2015
► Messages : 123


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Sam 28 Mar - 18:43

Ewan venait de rencontrer un ange. Jamais il n’aurait pensé pouvoir avoir cette chance. Mais avec sa robe et sa magnifique chevelure blonde, le soldat ne pouvait s’empêcher de faire cette comparaison. De plus, elle paraissait tellement douce et inoffensive, qu’Ewan l’imaginait mal faire du mal à qui que ce soit ! Il pouvait très bien se tromper, mais à ce moment précis, il était aveuglé par la jeune femme. Il était prêt à tout pour qu’elle reste la même personne qu’il avait sous les yeux. Mais il ne connaissait pas l’avenir malheureusement, et il ne pouvait prévoir s’il allait la revoir un jour …


Il ne pouvait lui dévoiler son identité, bien qu’il n’ait aucune envie de lui mentir. Mais il n’avait pas le choix. Il savait d’avance qu’elle ne verrait pas à travers lui l’homme qu’il était mais l’ennemi, si Ewan lui disait la vérité. Et il ne désirait pas gâcher ce moment avec Eden. Certes il ne la connaissait pas, mais il voulait y remédier. Si le telmarin avait eu le pouvoir de stopper le temps pour apprendre à savoir qui était la narnienne, il l’aurait fait. Mais il n’en avait pas la possibilité alors il devait se contenter de l’instant présent. Mais avant ses propres désirs, il voulait la mettre en sécurité. Il se doutait que ses frères d’armes arriveraient ici tôt ou tard, et il ne désirait pas que la belle blonde soit blessée ou pire … Cette idée était insupportable pour le soldat. « Je suis désolée je ne peux pas… Vous ne pouvez pas venir… » Il comprenait tout à fait. Elle ne voulait pas mettre les siens en danger, c’était normal. Les narniens devaient représenter la même chose que ses frères d’armes pour lui.


Cherchant à savoir si les telmarins étaient loin, Ewan essaye de regarder à travers les feuilles de la végétation, tout en gardant un œil protecteur envers Eden. Il ne voulait pas qu’elle parte en courant et qu’elle soit blessée. Le telmarin ne comprenait pas tous les sentiments qui le traverser. Mais il aurait le temps plus tard, quand il serait seul chez lui, pour y réfléchir. « On pourrait les éviter en se cachant dans les bois non ? » Ewan ne trouvait pas cette idée mauvaise. Mais s’ils tombaient sur leurs ennemis, comment allait-il réagir ? Se battre contre ou avec ses frères d’arme ? Mais en tournant le visage vers la blonde, Ewan eut sa réponse. Il ne pourrait l’abandonner. Il y laisserait la vie si c’était le seul moyen pour que la narnienne puisse avoir une chance, si infime soit-elle, de s’enfuir. Alors qu’il allait lui répondre, Ewan entendit le bruit des bottes martelant le sol. Les telmarins se dirigeaient vers eux ! Ewan courut vers la narnienne. Il lui attrapa la main et l’entraina à sa suite, sans lui laisser le choix. « Venez, ils arrivent ! » Ewan se faufila entre les arbres, sans lâcher la main de la blonde. Il ne voulait pas risquer de la perdre et que ses frères tombent sur elle. Qui sait ce qui pourrait lui faire ? Le telmarin préférait ne même pas imaginer les actes barbares dont elle pourrait en être la victime. Trouvant un petit fossé, Ewan força Eden à se mettre à l’abri ici. Il garda un œil sur le chemin, tout en chuchotant à la blonde. « Si vous pouvez vous enfuir quelque part ou avez une cachette magique, c’est le moment d’y aller … Ils vont bien réussir à nous trouver … » et je ne préfère pas voir leurs têtes quand ils me verront avec vous, pensa intérieurement Ewan. Il tourna ses yeux vers elle et la trouva légèrement pâle et paniquée. « Ne vous inquiétez pas, je ne les laisserai pas vous faire du mal ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Eden F. Niliys
► Date d'inscription : 15/06/2014
► Messages : 1401


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Mer 15 Avr - 20:17



Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. Ewan & Eden

Perdus dans les méandres les plus profonds de Narnia, la douce esprit s’était égarée. Non seulement elle avait perdu son chemin en s’éloignant du campement Narnia, mais elle était aussi en train  de perdre ses convictions, les valeurs qu’on lui avait apprise en arrivant ici, parmi le peuple caché et murmurant. Les telmarins étaient des ennemis, la cible à abattre. Mais comment savoir qui était l’ennemi en ce monde ? Cet homme qui se tenait devant elle… Pouvait-elle lui faire confiance ? Ou faisait-il semblant d’être son ami pour gagner son confiance et ainsi infiltrer le campement narnien ? Les questions trottaient dans ses pensées, ne trouvant pas de réponse. Comment pouvait-elle savoir ? Quand bien même ce soldat était un ennemi, il ne semblait pas en être un… Il n’avait eu aucun geste déplacé envers elle, il n’avait pas essayé de la tuer. Il l’avait même averti de la présence des telmarins dans les environs… Malgré tout ce que les apparences laissaient croire, il n’avait pas l’air méchant… Qui était donc les véritables ennemis ? Si il était telmarin à ses yeux, c’était probablement les narniens…
Soupirant, la jeune femme était prise dans un dilemme sans fin. Ne trouvant pas réponse à ses questions, elle restait sans bouger à l’affût de la moindre réaction du beau brun. A la fois elle était effrayée par l’idée d’être prise au piège, et pourtant elle ne parvenait pas à faire le moindre mouvement pour partir. Elle était incapable de s’enfuir et de laisser cet homme face à ces telmarins. S’il le laissait, elle était sure qu’il n’y survivrait pas. Lui-même avait admis ne pas pouvoir s’en sortir vivant. Mordant sa lèvre inférieure comme cela lui arrivait souvent lorsqu’elle était stressée, Eden finit par proposer une solution au guerrier. La ruse, la cachoterie. Ensembles, ils pouvaient rejoindre les bois et se faufiler à travers les buissons pour passer inaperçu. La nuit leur serait d’une grande aide et en faisant preuve de discrétion, ils pourraient échapper à leurs ennemis.

Le soldat resta un instant silencieux, réfléchissant visiblement à la proposition de la demoiselle. Le silence s’installa dans la clairière jusqu’à ce que des bruits de pas  et de sabots ne viennent faire trembler la terre. Laissant échapper un petit cri de stupeur, la blonde fut vite entraînée par le jeune homme. « Venez, ils arrivent ! ». Plaçant ses pas dans les siens, la narnienne suivit son guide sans broncher. Si les telmarins n’avaient pas repéré leur présence jusqu’ici, l’agitation qu’ils venaient de créer ne leur permettrait pas de conserver leur discrétion longtemps. S’enfonçant dans les bois, leurs mains ne se lâchèrent pas une seule seconde. Pris dans le feu de l’action, Eden ne remarqua pas que ce simple contact lui avait procuré un frisson, chose qui n’était jusqu’à présent jamais arriver à l’esprit du feu. « Si vous pouvez vous enfuir quelque part ou avez une cachette magique, c’est le moment d’y aller … Ils vont bien réussir à nous trouver … ». Il l’avait placé dans un petit fossé pour la mettre à l’abri. Mais lui était certainement toujours visible aux yeux des telmarins. Il était en danger ! « Ne vous inquiétez pas, je ne les laisserai pas vous faire du mal ! ». Alors qu’elle était inquiète et apeurée, ces simples paroles suffirent à la rassurer. Entrouvrant la bouche, elle ne sut que répondre, pourtant sa gratitude était sincère. Ses prunelles s’accrochèrent aux siennes, et à ce moment elle sut qu’elle pouvait lui faire confiance. Il était prêt à risquer sa vie pour elle, une parfaite inconnue. Elle ne pouvait pas le laisser tomber. Mais elle n’avait pas de cachette non plus…

Serrant sa main autour de celle du brun, elle osa lancer un coup d’œil derrière elle pour voir ou en était les telmarins. Le bruit les avait attirés dans les alentours et malheureusement pour Ewan, ils avaient pris la direction du camp narnien. Endroit dans lequel, elle ne pouvait prendre le risque de guider leurs ennemis. Les telmarins s’étaient stoppés pour se concerter quand à la direction à suivre. Leurs voix graves brisaient le silence, aussi Eden saisit l’occasion pour entraîner à son tour le soldat. Ils n’avaient pas cinquante moyens de s’en sortir. Sur la pointe des pieds, elle l’obligea à s’éloigner de la source de bruit. Levant les yeux, elle eut alors une idée, sans doute un peu stupide… « Les arbres… Il faut monter, ils ne pourront pas nous trouver là haut. ». Ayant perdus tout signe de vie depuis des années, les arbres ne les trahiraient. Lâchant la main du soldat, la blonde prit appui sur les supports qu’elle pouvait trouver pour atteindre les premières branches et ainsi atteindre le feuillage qui dissimulerait sa présence. Une fois à bonne hauteur, elle regarda le sol pour constater qu’Ewan ne l’avait pas suivi… Trouvait-il cette idée stupide ? Entendant les soldats telmariens se rapprocher, elle fronça les sourcils, tout en lançant un regard inquiet au jeune homme qui avait tout fait pour la mettre en sécurité…

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Ewan A. Aviaaz
► Date d'inscription : 15/02/2015
► Messages : 123


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Dim 26 Avr - 15:57

Jamais le soldat n’aurait pensé faire cette rencontre cette nuit-là. Tout était tellement calme qu’il avait l’impression que le temps avait été figé en dehors de la clairière. Tout chez la jeune-femme attirait la curiosité d’Ewan. Quand il avait appris le nom de la belle blonde, le telmarin avait eu la sensation que tout était possible. Plus rien ne comptait hormis elle. Il se doutait qu’après cette soirée, il serait changé à jamais. La narnienne avait un don pour ensorceler le soldat. Il était prêt à tout pour elle ; même à risquer sa vie pour être certain qu’aucun mal ne soit fait à Eden. Il ne pouvait supporter qu’il lui arrive quelque chose …


Ewan avait écouté et étudié avec attention l’idée de la narnienne. Se cacher dans les arbres n’était pas une si mauvaise idée que ça. Malheureusement, s’ils étaient repérés, leur chance pour fuir sans y laisser leur peau serait infime. Mais le soldat n’eut pas le temps de réfléchir plus longtemps. Ses frères d’armes arrivaient par ici. Regardant la jeune-femme, il vit la peur se dessinait sur son visage. Le cœur du telmarin se serra d’une peur bien différente. Il ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour la narnienne. S’il lui arrivait quelque chose, le cœur du soldat n’y survivrait pas …  Sans attendre plus longtemps, Ewan entraina la jeune-femme à sa suite dans les bois. Il aurait avoir des ailes pour l’emmener loin des telmarins qui arrivaient. Sachant comment ses frères d’armes peuvent se comporter, Ewan ne pouvait se résoudre à laisser Eden entre leurs mains souillées du sang du peuple narnien. Il était prêt à tout pour que l’ange soit en sécurité. Bien qu’il ne sache pas où elle habite, Ewan aurait aimé la raccompagner pour la mettre en sureté … Mais la jeune-femme était restée mystérieuse et il le comprenait tout à fait. Elle ne le connaissait pas. Alors pourquoi lui accorderait-elle sa confiance ? Surtout qu’il était un ennemi, même si elle n’en savait rien … Le soldat avait peur que tôt ou tard, elle le découvre … et il ignorait comment la belle Eden allait réagir en apprenant la vérité sur l’homme qu’il était réellement.


Le telmarin força la jeune femme à se cacher dans un creux que la terre avait formé. Mais il entendait toujours les pas qui peu à peu, se rapprocher d’eux. Tournant ses yeux vers la narnienne, il vit qu’elle paraissait apeurée. Plongeant son regard dans celui de la blonde, Ewan fit son possible pour la rassurer. Mais en prononçant ses paroles, il se rendit compte qu’il était sincère. Il ne laisserait rien arriver à Eden. Il se battrait contre ses frères pour la protéger. Quand elle lui attrapa la main, Ewan laissa un sourire de bonheur lui barrait le visage. Bien que la situation ne fût guère joyeuse, il ne pouvait s’empêcher de se sentir heureux de ce contact avec la belle narnienne. Serrant sa main en retour, il lui sourit pour la rassurer. Quand Eden se redressa, Ewan la suivit tout aussi discrètement. « Les arbres… Il faut monter, ils ne pourront pas nous trouver là haut. » Le soldat la regarda monter dans l’arbre comme si elle en avait l’habitude. Lui-même aurait été incapable d’avoir une telle grâce pour grimper. Sortant de sa transe, le telmarin vit le regard inquiet de la jeune-femme. Reprenant pied dans la réalité, il posa son pied sur une branche, prêt à rejoindre sa protégée, quand il se figea. Il n’aurait jamais le temps de monter. Il fit signe à Eden de se mettre à l’abri et se tourna vers les telmarins qui venaient d’arriver. « Ewan que fais- … » Mais le soldat ne laissa pas le temps à son frère de continuer. Courant jusqu’à la monture du soldat, Ewan hurla. « Là-bas ! Ils étaient trois ! Ils m’ont assommé ! Ils ont dû partir vers là !» Après avoir affirmé qu’il était simplement sonné, Ewan regarda les soldats se dirigeaient vers la direction qu’il avait indiqué. Il n’avait plus de temps à perdre. « Eden vous devez rentrer chez vous avant qu’ils ne reviennent ! » Le telmarin priait pour que la jeune-femme n’est pas changée d’avis sur l’homme qu’il était …

Hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Eden F. Niliys
► Date d'inscription : 15/06/2014
► Messages : 1401


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Ven 1 Mai - 12:30



Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. Ewan & Eden

Les telmarins approchaient. La force des sabots faisaient trembler le sol. Dans la douceur de la nuit, la rencontre la plus inattendue au monde prenait un tout autre tournent. Jusqu’à présent, c’était la méfiance, la curiosité qui avait guidé les deux jeunes gens. Maintenant c’était la peur, l’inquiétude qui régnait. Terrifiée par la tournure que prenaient les évènements, Eden n’arrivait pas à réagir. Figée et effrayée, elle réalisait peu à peu l’imprudence dont elle avait preuve. Quitter le campement Narnien était l’idée la plus stupide qu’elle ait jamais eu. Elle était faible, sans défense, et pire que tout elle mettait en danger ces personnes qui l’avaient accueillit à bras ouvert alors qu’elle n’avait plus rien. Elle ne pouvait pas prendre le risque de les mettre en danger, et de conduire droit sur eux les telmarins. Ewan semblait avoir ressenti sa peur. Elle perdait pied alors que lui gardait le cap. Attrapant sa main, pressant sa peau chaude sur la sienne, il l’entraîna dans les bois, sans doute dans l’espoir d’utiliser le couvert des arbres pour se mettre à l’abri de leurs ennemis. Mettant, la jolie blonde à l’abri, il surveilla un instant les alentours. Les telmarins se rapprochaient de plus en plus. L’endroit n’était pas sur… Ils ne pouvaient rester ici. C’était trop dangereux.
Glissant sa main dans celle du jeune homme, l’esprit le tira vers elle pour l’obliger à s’éloigner de leur première cachette. Ils devaient trouver autre chose. S’enfonçant davantage dans les bois, c’est en levant les yeux au ciel que la demoiselle fut saisie d’une nouvelle idée. Il fallait monter là haut. L’idée ne semblait pas rebuter Ewan, aussi la jeune femme s’élança avec agilité pour escaler les branches solides des puissants chênes de la forêt. Rapidement, elle atteignit le point le plus haut, pourtant une fois en sécurité, l’inquiétude ne l’avait toujours pas quitté. Ewan était toujours en bas. Que faisait-il ?

Le jeune soldat s’approcha, posa un pied sur la première branche avant de subitement se raviser. Les sourcils froncés, la douche esprit ne comprenait pas ce qui se passait. Elle voulait crier au brun de le rejoindre, mais elle ne prononça pas un mot. Il lui faisait signe de se cacher. Mais pourquoi ? Il allait se sacrifier pour elle ? Une inconnue qu’il connaissait à peine ? C’était insensé ! Redescendant de quelques branches pour rejoindre le brun, elle se stoppa net, lorsqu’elle aperçut les telmarins. « Là-bas ! Ils étaient trois ! Ils m’ont assommé ! Ils ont dû partir vers là ! ». Passant à toute vitesse devant Ewan, les telmarins poursuivirent leur course. Ils l’avaient cru. Tous sans exception. Personne n’avait mis sa parole en doute… Il était des leurs. « Eden vous devez rentrer chez vous avant qu’ils ne reviennent ! ». Elle entendait sa voix résonner autour d’elle, sans parvenir réellement à comprendre le sens des mots qu’il utilisait. Elle ne comprenait pas… C’était insensé. Il était des leurs, pourtant il l’avait protégé. Mais il était un ennemi malgré tout, elle ne pouvait pas lui faire confiance !
Tremblante et choquée par cette révélation, Eden regagna la terre ferme avec difficulté. Lorsque ses pieds entrèrent en contact avec le sol, elle ne bougea pas d’un millimètre. Elle se tenait face à un homme qui était son ennemi. « Je… Tu… Toi, tu es avec eux… Tu es l’un d’entre eux. ». Ce n’était pas une question, une simple affirmation, qui lui permettait de confirmer tout haut ce qu’elle pensait tout bas. Confuse, perdue, la belle sentait la peur lui tiraillée le cœur. Elle s’était faîte manipulée ! Il l’avait utilisé pour trouver les narniens ! Il ne pouvait y avoir d’autres explications. Pourtant, il lui avait sauvé la vie… C’était à ni rien comprendre ! « Je comprends pas… Vous m’avez aidé et pourtant vous êtes avec eux, ça n’a aucun sens… Nous sommes ennemis ! ». Sa voix était étrangement calme et pourtant on pouvait clairement sentir une pointe de désespoir résonner dans ses mots. Bouleversée, Eden sentait qu’elle perdait tout contrôle sur ses émotions. C’en était trop pour elle. Elle ne comprenait pas ses jeux de politiques, cette guerre. Au fond d’elle tout ce qu’elle savait, c’était qu’elle ne pouvait pas trahir les narniens. Le feu qui brulait en elle, c’était ravivé, prêt à la défendre, à la protéger. Elle avait peur et son esprit réagissait instantanément… Elle pouvait le ressentir en son fort intérieur. « Vas t-en, vas t-en ! ». Elle allait le blesser, elle allait déraper. Tout s’embrouiller, elle avait peur. Elle ne comprenait pas.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Ewan A. Aviaaz
► Date d'inscription : 15/02/2015
► Messages : 123


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Lun 11 Mai - 11:59

Le soldat était fier de cette rencontre. La jeune femme était un ange tombait du ciel pour lui. Une étoile qui venait d’éclairer à jamais sa nuit. Il était prêt à tout pour elle, même à mourir. Ironie du sort, car ils étaient ennemis. Ewan n’était pas censé sauver, ou même aider la jeune-femme, bien au contraire. Il était son ennemi. Il aurait dû l’emmener à ses frères d’armes, comme n’importe quel narnien. Mais impossible pour Ewan d’imaginer que quelque chose arrive à la belle blonde. Il n’y survivrait pas … Il en était persuadé.


C’est pourquoi, quand le soldat avait entendu les Telmarins arrivaient, il n’avait pas réfléchi une seule seconde. Il risquait sa vie, sa place dans l’armée, son avenir, mais il s’en fichait. Tant qu’Eden serait en sécurité et en vie, rien ne lui importait. Il voulait être certain que quelqu’un croiserait à nouveau cette apparition angélique qui venait de renverser son cœur à jamais. Courant à travers les bois, Ewan voulait mettre la plus grande distance entre lui et Eden, et les Telmarins. S’ils la trouvaient, le soldat ne voulait pas imaginer ce qu’il lui arriverait. Ça serait trop dur à vivre avec ça sur la conscience. Quand la jeune-femme lui proposa son idée, Ewan y réfléchie avant d’être d’accord avec elle. C’était la meilleure solution, pour qu’elle soit en sécurité. Mais le Telmarin aurait dû savoir que rien ne se passe jamais comme prévu. Il avait seulement deux solutions, alors que les soldats arrivaient. Soit il livrait la jeune femme, ce qui était hors de question. Soit il m’était sa véritable identité à la lumière du jour, au risque qu’elle le haïsse à jamais. Aucune de ces deux solutions étaient envisageables. Mais le soldat n’eut pas le choix, et il trancha quand ses frères d’armes arrivèrent devant lui. Heureusement qu’il était respecté dans la garde, sinon ses compagnons auraient voulu savoir ce qu’il faisait seul dans les bois, alors qu’ils étaient censés être avec eux. Les laissant partir, il demanda à la jeune-femme de rentrer chez elle. Il la voulait en sécurité plus que tout au monde. Mais il avait peur de voir son visage décomposé par le dégoût, la haine, la peine … Il ne savait pas comment elle allait réagir et cela le détruirait …


En la voyant descendre, Ewan sentit son cœur explosait. Elle le détestait, il en était sûr. Comment pouvait-il en être autrement de toute manière ? Il venait de la trahir … Mais il avait fait ça pour la protéger … « Je… Tu… Toi, tu es avec eux… Tu es l’un d’entre eux. » Honteux, Ewan baissa les yeux. Jamais il n’avait eu aussi honte d’être un Telmarin. Il regrettait tellement que leurs deux peuples soient ennemis … Il aurait voulu apprendre à connaître la jeune narnienne. Mais il était trop tard … « Je comprends pas… Vous m’avez aidé et pourtant vous êtes avec eux, ça n’a aucun sens… Nous sommes ennemis ! » Elle n’était pas la seule à ne pas comprendre … Ewan reçu ces mots en pleine figure, sans broncher. Il avait l’impression que le peut qu’ils avaient créé jusque-là, venait de voler en éclat. Tout comme son cœur et sa vie. Jamais il ne pourrait être le même après cette rencontre. Eden l’avait complètement changé en un seul regard. Mais ça, il ne pouvait lui dire. Comme elle venait de le lui rappeler, ils étaient ennemis. Et ils le seraient à jamais … « Vas t-en, vas t-en ! » Ewan souffrait énormément … S’approchant d’elle, il voulait la quitter en bons termes. « Eden, s’il te plait … S’il te plait calme-toi ! » Il avançait vers elle, mais il avait l’impression que des océans les séparer alors qu’ils étaient l’un en face de l’autre ! « Eden, pardonne-moi je t’en prie … Je ne suis pas comme eux. Eden, parle-moi … » Ewan souffrait comme il n’avait pas souffert il y a longtemps …
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Eden F. Niliys
► Date d'inscription : 15/06/2014
► Messages : 1401


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK] Sam 30 Mai - 17:25



Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. Ewan & Eden

Les évènements s’enchaînaient à une vitesse affolante. Elle ne comprenait pas ce qui se passait, ni pourquoi cela se déroulait de la sorte. Quelque chose clochait sans pour autant qu’elle ne parvienne à savoir quoi. Le cœur battant à cent à l’heure, l’esprit observait la situation depuis le haut de l’arbre où elle s’était cachée. Les telmarins arrivaient, elle pouvait entendre les sabots de leurs montures battre le sol de Narnia. Tremblante, elle observait Ewan qui lui fit signe de rester caché. Qu’allait-il faire ? Se sacrifier pour qu’elle puisse survivre à cette chasse à l’homme ? C’était insensé, il la connaissait à peine ! Et pourtant c’était ce qu’il semblait sur le point. La belle blonde entama la descente, refusant de laisser le soldat donner sa vie pour la sienne. Elle finit toutefois par se stopper dans son élan. Fronçant les sourcils, elle analysait avec attention la scène qui se déroulait sous ses yeux. Elle distingua clairement la voix du jeune homme a qui elle commençait à accorder sa confiance, lancer de fausses indications sur l’endroit où se cachait les narniens. Aucun des telmarins n’avait mis sa parole en doute. Pas un seul… comme s’ils le connaissaient. Comme s’ils avaient confiance en lui.

Leurs ennemis s’éloignèrent au galop, laissant de nouveau Eden et Ewan seuls. Descendant doucement de l’arbre dans lequel elle s’était réfugiée, la blonde toucha délicatement le sol avant de tourner son regard vers le beau brun. Elle se tenait face à un étranger depuis le début, et elle avait eu la grande naïveté de croire qu’il pouvait être un ami. Perdue, confuse et ne sachant que faire, elle pouvait sentir qu’elle perdait totalement le contrôle sur elle-même. Consciente du danger qu’elle représentait, elle ordonna au soldat de partir, de quitter ces bois auxquels il n’appartenait de toute façon pas. Il avait menti, il était un ennemi. Elle était donc en danger, elle ne pouvait pas lui faire confiance. Il l’avait trahit. « Eden, s’il te plait … S’il te plait calme-toi ! ». Il s’avança d’un pas ce qui ne fit qu’empirer l’état de la belle. Elle recula avant de se rendre compte que l’arbre qui l’avait sauvé auparavant lui bloquait à présent la route. Elle ne pouvait pas fuir. « Eden, pardonne-moi je t’en prie … Je ne suis pas comme eux. Eden, parle-moi … ». Pas comme eux ? Mais qu’est ce qu’elle en savait vraiment ? Il pouvait très bien la manipuler pour parvenir à trouver les narniens ! Non elle avait déjà fait trop d’erreur jusqu’à présent, il fallait mettre un terme à tout ça. Elle avait déjà trop mis les siens en danger. Le telmarin fit un pas de plus vers elle, et tout bascula. Elle perdit le contrôle et l’esprit qui dormait en elle se réveilla. Une vague de chaleur émana de son corps, et déferla sur le jeune soldat.

Pendant une fraction de seconde, les pouvoirs d’Eden avaient pris le dessus, prêt à la défendre contre le danger. Lorsqu’elle observa les conséquences désastreuses de ces dons, elle fut horrifiée. Ewan était à terre sans doute à se tordre de douleur à cause d’elle. Elle avait beau savoir qu’il était son ennemi, elle n’avait pas voulut le blesser de la sorte. Les larmes aux yeux, elle se sentait sale, idiote, stupide. Elle osait à peine s’approcher de brun. Replaçant ses longs cheveux en arrière, elle finit toutefois par jeter un coup d’œil au soldat. Elle ne l’avait pas loupé. Regardant autour d’elle, elle constata qu’elle était seule face à ses erreurs. Essuyant les larmes qui avaient roulées sur ses yeux, elle se précipita sur les fourrées qui étaient le plus proche d’elle. Elle n’avait pas besoin de grand-chose… Elle se souvenait exactement du peu que lui avaient appris les soigneurs de Narnia. Contre les brûlures, il fallait cette feuille si particulière, celle qui au toucher était rugueuse. Farfouillant dans les bois, sous le couvert du clair de lune, il finit miraculeusement par mettre la main sur ce qu’elle cherchait. Revenant au plus vite vers le blessé, elle fourra son butin dans sa main. « Je suis désolée… ». Serrant une dernière fois la main du soldat, la belle blonde quitta les lieux, son ombre se mêlant à celle de la nuit, ses souvenirs forgeant à jamais dans son esprit.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


postrow.displayed.POSTER_RPG}


MessageSujet: Re: Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK]

Revenir en haut Aller en bas

Ewan ღ "Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre." [FLASHBACK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre » ♦ Aly.
» venez visiter la maison ou l'appartement de chaque membres
» Comment se transformer en "personne âgée"?
» recherche personne pour soutien scolaire remise a niveau en CM2 urgent paris
» Annuaire des responsables CADA de chaque départements et communes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chronicles of Narnia. :: La Clairière.-